Packages iOS

Sous iOS, l’outil ADT convertit le code binaire du fichier SWF et autres fichiers sources en application iOS native.

  1. Créez le fichier SWF à l’aide de Flash Builder, de Flash Professional ou d’un compilateur de ligne de commande.

  2. Ouvrez une interface de commande ou un terminal et accédez au dossier de projet contenant l’application iPhone.

  3. Créez ensuite le fichier IPA à l’aide de l’outil ADT en appliquant la syntaxe suivante :

    adt     -package 
                                        -target [ipa-test | ipa-debug | ipa-app-store | ipa-ad-hoc | 
                                        ipa-debug-interpreter | ipa-debug-interpreter-simulator 
                                        ipa-test-interpreter | ipa-test-interpreter-simulator] 
                                        -provisioning-profile PROFILE_PATH 
                                        SIGNING_OPTIONS 
                                        TARGET_IPA_FILE 
                                        APP_DESCRIPTOR 
                                        SOURCE_FILES 
                                        -extdir extension-directory 
                                        -platformsdk path-to-iossdk or path-to-ios-simulator-sdk

    Modifiez la référence adt de sorte à inclure le chemin d’accès complet à l’outil ADT. L’outil ADT est installé dans le sous-répertoire bin du kit SDK d’AIR.

    Sélectionnez l’option -target correspondant au type d’application iPhone à créer :

    • -target ipa-test : cette option permet de compiler rapidement une version de l’application en vue de la tester sur l’iPhone de développement. Vous pouvez par ailleurs utiliser ipa-test-interpreter pour une compilation encore plus rapide ou ipa-test-interpreter-simulator pour une exécution dans le simulateur iOS.

    • -target ipa-debug : cette option permet de compiler une version de débogage de l’application en vue de la tester sur l’iPhone de développement. Cette option permet de recevoir la sortie trace() issue de l’application iPhone dans le cadre d’une session de débogage.

      Vous pouvez inclure l’une des options -connect suivantes (CONNECT_OPTIONS) pour spécifier l’adresse IP de l’ordinateur de développement qui exécute le débogueur :

      • -connect : l’application tentera de se connecter via wi-fi à une session de débogage sur l’ordinateur de développement utilisé pour compiler l’application.

      • -connect IP_ADDRESS : l’application tentera de se connecter via wi-fi à une session de débogage sur l’ordinateur dont l’adresse IP a été spécifiée. Exemple :

        -target ipa-debug -connect 192.0.32.10
      • -connect HOST_NAME : l’application tentera de se connecter via wi-fi à une session de débogage sur l’ordinateur dont le nom d’hôte a été spécifié. Exemple :

        -target ipa-debug -connect bobroberts-mac.example.com

      L’option -connect est facultative. Si elle n’est pas spécifiée, l’application de débogage résultante ne tentera pas de se connecter à un débogueur hébergé. Vous pouvez également spécifier ‑listen au lieu de ‑connect pour activer le débogage via USB (voir Débogage à distance avec le programme FDB via USB).

      En cas d’échec d’une tentative de connexion à une session de débogage, l’application affiche une boîte de dialogue qui invite l’utilisateur à saisir l’adresse IP de l’ordinateur qui héberge le débogueur. Une tentative de connexion peut échouer si le périphérique n’est pas connecté au réseau Wi-Fi. Elle peut également échouer si le périphérique est connecté, mais pas derrière le pare-feu de l’ordinateur de débogage hôte.

      Vous pouvez également utiliser ipa-debug-interpreter pour une compilation plus rapide ou ipa-debug-interpreter-simulator pour exécuter l’application dans le simulateur iOS.

      Pour plus d’informations, voir Débogage d’une application AIR mobile.

    • -target ipa-ad-hoc : cette option permet de créer une application destinée à un déploiement ad hoc (voir le centre des développeurs iPhone d’Apple).

    • -target ipa-app-store : cette option permet de créer une version définitive du fichier IPA à déployer sur l’App Store d’Apple.

    Remplacez PROFILE_PATH par le chemin du profil de configuration de l’application. Pour plus d’informations sur les profils de configuration, voir Configuration d’iOS.

    Utilisez l’option -platformsdk pour pointer vers le kit du simulateur iOS lorsque vous créez votre application en vue de l’exécuter dans le simulateur iOS.

    Remplacez l’élément SIGNING_OPTIONS de sorte à faire référence au certificat de développement iPhone et au mot de passe correspondant Utilisez la syntaxe suivante :

    -storetype pkcs12 -keystore P12_FILE_PATH -storepass PASSWORD

    Remplacez P12_FILE_PATH par le chemin du fichier de certificat P12. Remplacez PASSWORD par le mot de passe associé au certificat (voir l’exemple ci-dessous). Pour plus d’informations sur le fichier du certificat P12, voir Conversion d’un certificat de développement en fichier de keystore P12.

    Remarque : vous pouvez utiliser un certificat auto-signé lors de la mise en package pour le simulateur iOS.

    Remplacez l’élément APP_DESCRIPTOR de sorte à faire référence au fichier descripteur de l’application.

    Remplacez l’élément SOURCE_FILES de sorte à faire référence au principal fichier SWF du projet, suivi de tout autre actif à inclure. Incluez les chemins d’accès à tous les fichiers d’icône définis dans la boîte de dialogue des paramètres de l’application de Flash Professional ou dans un fichier descripteur d’application personnalisé. Ajoutez également le fichier contenant les graphiques de l’écran initial, Default.png.

    Utilisez l’option -extdir extension-directory pour spécifier le répertoire contenant les fichiers ANE (extensions natives) qu’utilise l’application. Si l’application ne fait pas appel à des extensions natives, n’incluez pas cette option.

    Important : ne créez pas de sous-répertoire dans le répertoire de votre application appelé Resources. Le moteur d’exécution crée automatiquement un dossier avec ce nom pour respecter la structure du package IPA. La création de votre propre dossier de ressources entraîne un conflit fatal.

Création d’un package iOS à des fins de débogage

Pour créer un package iOS à installer sur des périphériques de test, utilisez la commande ADT package et définissez le type de cible sur ios-debug. Avant d’exécuter cette commande, vous devez obtenir un profil de configuration de développement et un certificat développeur auprès d’Apple.

adt     -package 
                                -target ipa-debug 
                                -storetype pkcs12 -keystore ../AppleDevelopment.p12 
                                -provisioning-profile AppleDevelopment.mobileprofile 
                                -connect 192.168.0.12 | -listen 
                                myApp.ipa 
                                myApp-app.xml 
                                myApp.swf icons Default.png
Remarque : Vous pouvez également utiliser ipa-debug-interpreter pour une compilation plus rapide ou ipa-debug-interpreter-simulator pour exécuter l’application dans le simulateur iOS

Saisissez la commande entière sur une ligne unique. Les sauts de ligne que contient l’exemple ci-dessus ont pour unique objet de faciliter la lecture. Par ailleurs, l’exemple part du principe que le chemin d’accès à l’outil ADT figure dans la définition path de l’interface de commande de ligne de commande. (Pour plus d’informations, voir Variables d’environnement path.)

Vous devez exécuter la commande à partir du répertoire qui contient les fichiers de l’application. Dans l’exemple illustré, les fichiers de l’application sont myApp-app.xml (fichier descripteur de l’application), myApp.swf, un répertoire d’icônes et le fichier Default.png.

Vous devez signer l’application à l’aide du certificat de distribution correct délivré par Apple. Il est impossible d’utiliser tout autre certificat développeur.

Utilisez l’option -connect pour le débogage wi-fi. L’application tente de lancer une session de débogage lorsque le débogueur Flash (FDB) est en cours d’exécution sur l’adresse IP ou le nom d’hôte spécifié. Utilisez l’option -listen pour le débogage USB. Démarrez tout d’abord l’application, puis démarrez FDB, qui lance une session de débogage pour l’application en cours d’exécution. Pour plus d’informations, voir Connexion au débogueur Flash.

Création d’un package iOS à envoyer à l’App Store d’Apple

Pour créer un package iOS à envoyer à l’App Store d’Apple, utilisez la commande ADT package et définissez le type de cible sur ios-app-store. Avant d’exécuter cette commande, vous devez obtenir un profil de configuration et un certificat de signature du code de distribution auprès d’Apple.

adt     -package 
                                -target ipa-app-store 
                                -storetype pkcs12 -keystore ../AppleDistribution.p12 
                                -provisioning-profile AppleDistribution.mobileprofile 
                                myApp.ipa 
                                myApp-app.xml 
                                myApp.swf icons Default.png

Saisissez la commande entière sur une ligne unique. Les sauts de ligne que contient l’exemple ci-dessus ont pour unique objet de faciliter la lecture. Par ailleurs, l’exemple part du principe que le chemin d’accès à l’outil ADT figure dans la définition path de l’interface de commande de ligne de commande. (Pour plus d’informations, voir Variables d’environnement path.)

Vous devez exécuter la commande à partir du répertoire qui contient les fichiers de l’application. Dans l’exemple illustré, les fichiers de l’application sont myApp-app.xml (fichier descripteur de l’application), myApp.swf, un répertoire d’icônes et le fichier Default.png.

Vous devez signer l’application à l’aide du certificat de distribution correct délivré par Apple. Il est impossible d’utiliser tout autre certificat développeur.

Important : Apple requiert que vous utilisiez le programme Application Loader d’Apple pour télécharger une application sur l’App Store. Apple publie Application Loader pour Mac OS X uniquement. Par conséquent, bien que vous puissiez développer une application AIR pour l’iPhone sur un ordinateur Windows, vous devez disposer d’un ordinateur qui exécute OS X (version 10.5.3 ou ultérieure) pour envoyer l’application à l’App Store. Le programme Application Loader est disponible sur le centre de développement iOS d’Apple.

Création d’un package iOS destiné à une distribution ad hoc

Pour créer un package iOS destiné à une distribution ad hoc, utilisez la commande ADT package et définissez le type de cible sur ios-ad-hoc. Avant d’exécuter cette commande, vous devez obtenir un profil de configuration et un certificat de signature du code de distribution ad hoc auprès d’Apple.

adt     -package 
                                -target ipa-ad-hoc 
                                -storetype pkcs12 -keystore ../AppleDistribution.p12 
                                -provisioning-profile AppleDistribution.mobileprofile 
                                myApp.ipa 
                                myApp-app.xml 
                                myApp.swf icons Default.png

Saisissez la commande entière sur une ligne unique. Les sauts de ligne que contient l’exemple ci-dessus ont pour unique objet de faciliter la lecture. Par ailleurs, l’exemple part du principe que le chemin d’accès à l’outil ADT figure dans la définition path de l’interface de commande de ligne de commande. (Pour plus d’informations, voir Variables d’environnement path.)

Vous devez exécuter la commande à partir du répertoire qui contient les fichiers de l’application. Dans l’exemple illustré, les fichiers de l’application sont myApp-app.xml (fichier descripteur de l’application), myApp.swf, un répertoire d’icônes et le fichier Default.png.

Vous devez signer l’application à l’aide du certificat de distribution correct délivré par Apple. Il est impossible d’utiliser tout autre certificat développeur.

Création d’un package iOS pour une application faisant appel à des extensions natives

Pour créer un package iOS pour une application faisant appel à des extensions natives, utilisez la commande du package ADT avec l’option -extdir. Utilisez la commande ADT correspondant à la cible (ipa-app-store, ipa-debug, ipa-ad-hoc, ipa-test). Exemple :

adt     -package 
                                -target ipa-ad-hoc 
                                -storetype pkcs12 -keystore ../AppleDistribution.p12 
                                -provisioning-profile AppleDistribution.mobileprofile 
                                myApp.ipa 
                                myApp-app.xml 
                                -extdir extensionsDir 
                                myApp.swf icons Default.png

Saisissez la commande entière sur une ligne unique. Les sauts de ligne que contient l’exemple ci-dessus ont pour unique objet de faciliter la lecture.

En ce qui concerne les extensions natives, l’exemple ci-dessus suppose que le répertoire appelé extensionsDir est le répertoire dans lequel vous exécutez la commande. Le répertoire extensionsDir contient les fichiers ANE auxquels fait appel l’application.