Classes d’affichage de base

Flash Player 9 et les versions ultérieures, Adobe AIR 1.0 et les versions ultérieures

Le package flash.display ActionScript 3.0 contient des classes destinées aux objets visuels susceptibles d’apparaître dans Flash Player ou AIR. L’illustration suivante identifie les relations entre les sous-classes de ces classes d’objets d’affichage de base.

L’illustration indique ce dont héritent les classes d’objets d’affichage. Notez que certaines de ces classes, en particulier StaticText, TextField et Video, ne figurent pas dans le package flash.display, mais héritent toutefois des caractéristiques de la classe DisplayObject.

Toutes les classes qui étendent la classe DisplayObject héritent de ses méthodes et propriétés. Pour plus d’informations, voir Propriétés et méthodes de la classe DisplayObject.

Vous pouvez créer une occurrence d’un objet des classes suivantes, qui figurent dans le package flash.display :

  • Bitmap : la classe Bitmap permet de définir des objets bitmap, qu’ils soient chargés à partir de fichiers externes ou rendus via ActionScript. Vous pouvez charger des bitmaps à partir de fichiers externes par le biais de la classe Loader. Libre à vous de charger des fichiers GIF, JPG ou PNG. Vous pouvez également créer un objet BitmapData à partir de données personnalisées, puis créer un objet Bitmap qui utilise ces données. Les méthodes de la classe BitmapData permettent de modifier les bitmaps, qu’ils soient chargés ou créés dans ActionScript. Pour plus d’informations, voir Chargement d’objets d’affichage et le chapitre Utilisation des images bitmap.

  • Loader : la classe Loader permet de charger des ressources externes (fichiers SWF ou graphiques). Pour plus d’informations, voir Chargement dynamique du contenu d’affichage.

  • Shape : la classe Shape permet de créer des graphiques vectoriels, tels que des rectangles, des lignes, des cercles, etc. Pour plus d’informations, voir Utilisation de l’API de dessin.

  • SimpleButton : un objet SimpleButton est une représentation ActionScript d’un symbole de bouton créé dans l’outil de programmation Flash. Une occurrence de SimpleButton est dotée de quatre états de bouton : « up », « down », « over » et « hit test » (zone qui réagit aux événements souris et clavier).

  • Sprite : un objet Sprite peut contenir des graphiques qui lui sont propres, ainsi que des objets d’affichage enfant (la classe Sprite étend la classe DisplayObjectContainer). Pour plus d’informations, voir Utilisation de conteneurs d’objets d’affichage et Utilisation de l’API de dessin.

  • MovieClip : un objet MovieClip est la forme ActionScript d’un symbole de clip créé dans l’outil de programmation Flash. En pratique, un objet MovieClip est similaire à un objet Sprite, à une exception près : il possède également un scénario. Pour plus d’informations, voir Utilisation des clips.

Les classes suivantes, qui ne figurent pas dans le package flash.display, sont des sous-classes de la classe DisplayObject :

  • La classe TextField, qui figure dans le package flash.text, est un objet d’affichage destiné à l’affichage et à la saisie de texte. Pour plus d’informations, voir Principes de base de l’utilisation du texte.

  • La classe TextLine, qui figure dans le package flash.text.engine, correspond à l’objet d’affichage permettant d’afficher des lignes de texte composées par Flash Text Engine et Text Layout Framework. Pour plus d’informations, voir Utilisation de Flash Text Engine et Utilisation de Text Layout Framework.

  • La classe Video, qui figure dans le package flash.media, correspond à l’objet d’affichage utilisé pour afficher des fichiers vidéo. Pour plus d’informations, voir Utilisation de la vidéo.

Les classes suivantes du package flash.display étendent la classe DisplayObject, mais il est impossible d’en créer une occurrence. Parce qu’elles combinent des fonctionnalités communes en une classe unique, elles servent plutôt de classes parent à d’autres objets d’affichage.

  • AVM1Movie : la classe AVM1Movie permet de représenter des fichiers SWF chargés créés dans ActionScript 1.0 et 2.0.

  • DisplayObjectContainer : les classes Loader, Stage, Sprite et MovieClip étendent chacune la classe DisplayObjectContainer. Pour plus d’informations, voir Utilisation de conteneurs d’objets d’affichage.

  • InteractiveObject : classe de base de tous les objets utilisés pour interagir avec la souris et le clavier. Les objets SimpleButton, TextField, Loader, Sprite, Stage et MovieClip sont tous des sous-classes de la classe InteractiveObject. Pour plus d’informations sur la création d'une interaction de souris ou de clavier, voir Principes de base de l’interaction utilisateur.

  • MorphShape : ces objets sont générés lors de la création d’une interpolation de forme dans l’outil de programmation Flash. Il est impossible d’en créer des occurrences par le biais d’ActionScript, mais vous pouvez y accéder dans la liste d’affichage.

  • Scène : la classe Stage étend la classe DisplayObjectContainer. Il n’existe qu’une seule occurrence de scène par application, et elle figure au sommet de la hiérarchie de la liste d’affichage. Vous pouvez accéder à la scène via la propriété stage de toute occurrence de DisplayObject. Pour plus d’informations, voir Définition des propriétés de la scène.

Par ailleurs, la classe StaticText, qui figure dans le package flash.text, étend la classe DisplayObject, mais il est impossible d’en créer une occurrence dans du code. Les champs de texte statique sont créés dans Flash uniquement.

Les classes suivantes ne sont ni des objets d’affichage, ni des conteneurs d’objets d’affichage et n’apparaissent pas dans la liste d’affichage, mais affichent des graphiques sur la scène. Elles dessinent des éléments dans un rectangle, appelé fenêtre d’affichage, positionné relativement à la scène.

Les classes fl.display suivantes proposent des fonctionnalités équivalentes à celles des classes flash.display.Loader et LoaderInfo. Utilisez-les au lieu des classes flash.display équivalentes en cas de développement dans l’environnement Flash Professional (CS5.5 ou ultérieur). Dans cet environnement, ces classes permettent de résoudre les problèmes liés à TLF avec préchargement RSL. Pour plus d’informations, voir Utilisation des classes ProLoader et ProLoaderInfo.

  • fl.display.ProLoader : équivalente à flash.display.Loader

  • fl.display.ProLoaderInfo : équivalente à flash.display.LoaderInfo